Outre sa formation de psychologue et psychothérapeute, Fanny dispose également des titres suivants, qui sont garants de la qualité de sa pratique en médiation animale, qu’elle exerce depuis près de dix ans :

-Formation en interventions assistées par le chien (Activdog) ;

-Certificat universitaire en médiation animale et relations à la nature (ULG) ;

-Certificat universitaire en hippothérapie (UCL).

Dans le cadre de ses certificats universitaires, Fanny a rédigé deux écrits  : « Poil à peau dans le champ psychothérapeutique : résilience, médiation canine et féline » « Psychothérapie conjointe avec l’animal : les fonctions réelles et symboliques du cheval, du chien et du chat ».

Fanny est membre de l’AMAT (Fédération des Professionnels de la relation d’aide par la médiation animale) et de PIMA (Praticiens Indépendants en médiation animale). Ces lieux soutiennent la légitimité professionnelle ainsi que la pratique de réseau. Etant également formatrice, elle a dispensé la sensibilisation « Médiation animale dans la clinique du passage à l’acte » du service d’aide aux victimes de Bruxelles et est intervenue à la conférence du centre de zoothérapie IZIS en septembre 2019 ainsi que dans la formation d’IZIS sur le thème de l’équithérapie.

Fanny exerce la thérapie assistée par le cheval, le chien et le chat.

La psychothérapie assistée par l’animal est naturellement indiquée pour toute personne sensible à l’animal. Toutefois,  elle est particulièrement ressource dans les cas suivants : quête identitaire, repli sur soi, traumatisme, solitude, atteinte de l’estime de soi, maladie, handicap, mutisme, autisme, dépression.

Le mot de Fanny :

« Mes animaux forment une équipe d’espèces, d’histoires, de sensibilités, de manières d’être au monde, de dispositions sensorielles et relationnelles propres. Ces singularités leur confèrent la faculté de vous inviter à vous relier aux différentes parts de vous-même. Mon rôle est de vous accompagner à apprendre sur vous-même à partir des éprouvés émergents dans la co-présence avec l’animal, dont la présence offre une réassurance affective qui vous soutient en séance. L’offre de médiation animale plurielle représente une liberté de choix en fonction de vos affinités, de vos croyances, de votre santé, de votre âge et de vos expériences de vie. Les espèces équine, canine et féline, bien qu’elles partagent une propension relationnelle, se distinguent, entre autres par la possibilité de contenir ou d’être porté »

« L’équithérapie est une thérapie à médiation corporelle. Elle repose sur un jeu d’ajustements à partir des sensations éprouvées dans la relation corporelle avec le cheval. Ce dialogue vous invite à écouter votre propre histoire corporelle et à réunifier vos affects, vos sensations et votre psychisme en vous appuyant sur la réalité proposée par le cheval. Ce contexte privilégié constitue le champ de travail thérapeutique, centré sur la relation. Ce partenariat, dans un objectif de soin, est global : il inclut des aspects physiques, émotionnels, sociaux, cognitifs, comportementaux et éducationnels.

Le cheval, lieu de plaisir et source d’une proximité affective, émotionnelle et corporelle, vous propose une offre d’accordage et incarne le monde réel et l’imaginaire. En convoquant les dimensions (réelles et symboliques) que le cheval joue, je vous accompagne à reconnaître vos tendances relationnelles et à les ajuster. Les expériences avec le cheval sont autant d’occasions de dynamiser un processus soutenant votre développement personnel par le contexte relationnel étendu offert par la présence cadrée du cheval. Celui-ci, en exigeant une authenticité et une cohérence, vous encourage à traverser vos zones d’ombre.

Mes chevaux, de morphologies et de tempéraments différents, vous accueillent dans un cadre de sécurité corporelle et affective. Bien que mon intervention se centre sur la dimension psychologique de l’équithérapie, le travail psycho-corporel soutient la mobilisation motrice et le renforcement musculaire. Cela contribue à habiter votre corps de manière plus confortable, que vous soyez plus ou moins valide. »

« Le chien, porteur d’une propension aux interactions proximales, tend à raviver la vie, à vous ramener à l’instant présent par le jeu et à vous offrir le sentiment d’être considéré. Ainsi, il humanise votre univers relationnel. Par le corps à corps, ou l’œil à œil, qu’il vous offre, il constitue une source d’ancrage. En outre, en reflétant en miroir votre tonalité émotionnelle et l’ambiance en séance, il vous guide sur le chemin de votre univers intérieur. Il incarne également un trait d’union relationnel entre vous (ou votre enfant) et moi-même. De mon expérience, l’être canin apaise, libère, vivifie et confère une teneur corporelle particulière au processus thérapeutique. Par l’éprouvé autour du toucher, le chien est le potentiel partenaire privilégié d’une relation d’attachement sur laquelle s’étaye le cheminement personnel. Chacun des chiens qui prennent part aux séances y apporte sa propre touche relationnelle. »

« Le chat offre une présence discrète. Sa nature plus réservée vous invite à ajuster votre attitude pour entrer en contact. Sa fourrure soyeuse et son ronronnement procurent une détente physique immédiate. Son regard, très intense, vous invite à vous connecter à votre intuition. En outre, le chat étant un animal très attentif à sa propre sécurité et à son confort, il incarne une invitation vivante à tenir compte de soi. Le chat libère des énergies négatives et est un guérisseur. »

En termes de déontologie, la pratique de Fanny est orientée par les valeurs suivantes :

  • Respect de la personne, considérée dans sa globalité et dans sa singularité, au cœur du projet de soin ;
  • Accompagnement sur mesure ;
  • Respect du bien-être animal, de son éthologie, de ses besoins et de ses modalités d’apprentissage ;
  • Animal partenaire, libre d’exprimer son point de vue équin ou canin ;
  • Focus sur la relation avec l’animal dans sa dimension psychothérapeutique ;
  • Parti pris de travailler avec une équipe plurielle d’animaux afin d’élargir le champ des possibles.